marcher apprendre

Si le légendaire philosophe Aristote était toujours en vie, il serait probablement en désaccord avec la croyance selon laquelle on ne peut pas bien faire deux choses en même temps. Pourquoi? Car c’est en marchant dans les rues d’Athènes qu’il enseignait la philosophie à ses élèves. Et, d’après les écrits de ses élèves, on comprend qu’ils apprenaient plutôt bien.

Est-ce possible que, instinctivement, Aristote savait qu’apprendre en marchant augmente la rétention des apprentissages? Eh oui! En marchant, vous retenez davantage d’informations. Mais pourquoi exactement?

Voilà les 4 principales raisons qui font que la marche est si bénéfique en contexte d’apprentissage.

La marche oxygène votre cerveau

C’est un fait : l’oxygène est la nourriture de votre cerveau. Sachant qu’il s’en régale, il est donc normal qu’il aime bien la marche puisque, comme toutes les activités physiques, elle augmente la circulation sanguine qui, à son tour, augmente le taux d’oxygène dans votre corps. Si vous ajoutez une bonne hydratation à tout ça, vous avez le duo gagnant pour amplifier les fonctions de votre cerveau, dont la mémoire, la planification, la résolution de problème et le raisonnement. Pas étonnant que des idées de génie ou des solutions à nos problèmes émergent lors d’une simple promenade.

Et juste pour le plaisir, marcher stimule aussi la créativité. Nombre d’écrivains célèbres, dont Charles Dickens, ont trouvé l’inspiration au cours de leurs fréquentes et longues balades.

La marche libère un sympathique cocktail d’hormones

Lorsqu’on marche, notre cerveau libère un cocktail d’hormones, dont deux sont particulièrement utiles en contexte d’apprentissage : l’endorphine et la dopamine.

En plus de régulariser l’humeur, l’endorphine rehausse la concentration. Concentration et apprentissage vont de pair, non?

De son côté, la dopamine active le système de récompense et stimule la motivation. Avez-vous déjà essayé d’apprendre quelque chose alors que vous n’étiez aucunement motivé? Ça n’a pas été un succès, n’est-ce pas? Normale! La motivation joue un rôle crucial dans l’apprentissage.

La marche met en contexte

Plusieurs pays scandinaves ont depuis longtemps changé leur méthode d’enseignement. Ils ont abandonné les pupitres pour un enseignement en contexte, c’est-à-dire à l’extérieur. En Finlande, au lieu d’apprendre comment pousse une fleur dans un livre, le professeur va au jardin avec ses élèves et leur montre, en vrai, comment pousse la fleur. Ils planteront des graines, toucheront les fleurs, etc. Ce que les élèves voient se lie à ce que le professeur dit et ce lien permet la rétention de l’information, donc d’apprendre plus facilement et efficacement.

La marche met votre cerveau en mouvement

La mise en mouvement du corps active les fonctions de votre cerveau. On dit que ce dernier crée davantage de liens et de connexions lorsque l’environnement autour de lui change. Puisqu’en marchant, l’environnement change d’un pas à l’autre, vous favorisez la rétention d’informations. Pas étonnant qu’on éprouve plus de difficulté à apprendre assis à son bureau.

Voilà pourquoi, chez Verbatum, nous avons créé Walk and Talk et Walk and Talk over the phone, un service qui, en plus de vous aider à maintenir la forme, vous permet d’apprendre à parler une langue lors d’une agréable balade avec votre coach dans vos oreilles ou en présentiel. Vous aimeriez en savoir davantage sur ce service? Contactez-nous!

Et, pour terminer, quand vous verrez une personne se parler seule en marchant, vous saurez maintenant que c’est parce qu’elle est en train d’apprendre 😉.