En plein diner romantique à New York avec votre tendre moitié, le serveur, vêtu comme un charmant pingouin épinglé d’un nœud papillon, s’avance à votre table, menus et sparkling water à la main. Après avoir rempli vos verres et déposé les menus devant chacun de vous, il s’installe tout près de votre table, droit et fier, pour vous en faire le monologue :

« So, for you tonight, let’s begin with some light hors-d’œuvres, a blini with trout roe caviar and crème fraiche followed by the first course of smoked Gouda soufflé topped with herb croutons. Then, for the main course, the chef suggests his famous beef au jus with an applewood smoked butternut purée along with honey glazed carrots and asparagus. To end on a sweet note, we have for you our delightful and rich vanilla crème brulée topped with a salted bacon caramel coulis. »

Le serveur s’éloigne de la table. Le regard interrogateur, vous demandez à votre partenaire : « J’hallucine ou le serveur se prenait pour un français ? »

Vous n’halluciniez pas ! Saviez-vous que les mots français représentent encore 71,83 % des emprunts dans l’anglais courant britannique et 35,65 % dans l’anglais américain ? Il y a de quoi être fasciné par les gallicismes, ces emprunts français à l’anglais, d’abord parce qu’ils constituent le tiers du vocabulaire de nos voisins du Sud et aussi parce qu’ils démontrent combien le français a évolué.

Permettez-nous de vous faire un brin d’histoire pour ensuite vous partager 4 domaines dans lesquels l’anglais se prend pour le français.

Sans blague !

Saviez-vous que les plus vieux emprunts remontent à une époque où le français n’existait pas ? On empruntait alors à divers dialectes du nord de la France, surtout le normand et le picard, mais aussi au champenois et à l’orléanais, qui sont les langues mères du français. Entre 1066 et le milieu du 14e siècle environ, l’Angleterre était pratiquement une colonie normande. Passionnant, n’est-ce pas ?

Aujourd’hui, on retrouve les gallicismes principalement dans 4 domaines : la cuisine, l’amour, la mode et la danse.

Le domaine culinaire

Comme vous l’aurez deviné avec l’intro de cet article, le domaine culinaire est probablement celui dont les emprunts sont les plus nombreux. Outre ceux cités ci-haut, voilà une liste d’emprunts au français en cuisine :

  • Amuse-bouche;
  • Hors-d’œuvre;
  • Apéritif;
  • Au gratin;
  • Digestif;
  • Eau de vie;
  • Baguette;
  • Croissant;
  • Brioche;
  • Café (qui désigne l’endroit où on boit le café et non le breuvage);
  • À la carte;
  • Vinaigrette;
  • Mousse;
  • Ratatouille;
  • Bon appétit.

Le domaine de l’amour et du charme

Il faut l’avouer : le français sonne tellement plus romantique que l’anglais. Voilà pourquoi les emprunts du français sont si populaires auprès des anglophones quand vient le temps de faire la romance. En voici quelques-uns :

  • Femme fatale;
  • Fiancée;
  • Rendez-vous;
  • Libertine;
  • Ménage à trois;
  • Souvenir.

Il ne faudrait pas oublier la phrase popularisée dans les années 2000 par Pink, Christina Aguilera et Mia dans la chanson thème du film Moulin Rouge, Lady Marmelade : « Voulez-vous coucher avec moi ce soir ? »

Le domaine de la mode

Dior, Chanel, Saint-Laurent, Gaultier… La France est sans nul doute le pays de l’élégance. Il n’est donc pas étonnant que des emprunts français se retrouvent en abondance dans le domaine de la mode :

  • Chic;
  • Haute couture;
  • Boutique;
  • Petite;
  • Prêt-à-porter;
  • Décolleté;
  • Coquette;
  • Chignon;
  • Avant-garde;
  • À la mode;

Le domaine de la danse

Peut-être avez-vous remarqué que presque tous les termes du ballet demeurent en français en anglais. En faire la liste complète serait trop long, mais voilà les plus populaires :

  • Plié;
  • Posé;
  • Piqué;
  • Pirouette;
  • Jeté;
  • Échappé;
  • Élevé;
  • Dégagé;
  • Fondu;
  • Fouetté;
  • Relevé;
  • Révérence;
  • Sauté;
  • Arabesque;
  • Croisé.

Pour terminer, voilà quelques expressions en rafales que les anglophones affectionnent particulièrement :

  • C’est la vie;
  • Déjà vu;
  • Je ne sais quoi;
  • La crème de la crème;
  • Cul-de-sac;
  • Nouveau riche;
  • Eau de toilette;
  • Pot-pourri;
  • Cliché;
  • Raison d’être.

Qui aurait cru que parler français, c’est presque parler anglais ? Vous aimeriez maintenant en savoir davantage sur les anglicismes, ces mots et expressions anglaises que nous utilisons en français ? Nous vous invitons à lire notre article de blogue qui traite du sujet. Et si jamais vous avez l’impression d’en perdre votre français ou anglais, quelques cours privés avec l’un de nos coachs sauront vous faire retrouver vos moyens 😉.

Partagez cet article!